Palpite

Création le 16 janvier 2021
à La Barbacane, Scène conventionnée pour la musique à Beynes (78)

Théâtre de voix et d’objet pour deux comédiennes-chanteuses
S
pectacle intergénérationnel de 8 à 107 ans
Dossier en ligne
Photos
Vidéos Confinade #1 / Confinade#2

Peut-on tomber dans un trou de mémoire ?

La mémoire est-elle une vaste cavité abyssale ou au contraire une bibliothèque d’archives serrées ? Peut-on en toucher le fond, en pousser les parois pour l’agrandir ? Est-elle bâtie dans le marbre ou malléable comme de l’argile ?

Deux personnages tombent au fond d’une mémoire inconnue, celle de Madeleine T. Elles en visitent les arcanes et en incarnent les différents protagonistes. Tour à tour urbanistes pressées et médecins fantaisistes, amies d’enfance et amoureux perdus, elles reconstituent les étages et superposent les époques, comme un jeu de construction. Elles tentent d’esquisser une carte de la mémoire, comme une carte du Tendre, dont les chemins et les rivages se découvrent peu à peu.

Les trajectoires de vie se dessinent alors, aléatoires comme le tracé d’une veine ou d’un fleuve. Les immeubles se superposent aux corps, la mémoire se visite sans anesthésie générale. Les interprètes deviennent elles-mêmes castelet, ville, terrain d’exploration. Les petites histoires se mêlent à la grande Histoire, l’infiniment petit des cellules neurologiques se mêle à l’infiniment grand de nos mégalopoles où se croisent chaque jour nombre de mémoires vives.

La scénographie, toute en volumes mobiles et rupestres, fait de la mémoire un puzzle dont les interprètes glanent peu à peu les indices, tandis que les projections, les ombres et les objets racontent la vie de Madeleine T. Le dispositif sonore invite les spectateurs à prendre part à cette mémoire en train de se réécrire, à se questionner sur la fabrique de nos souvenirs : proches ou lointains, divergents ou salvateurs…

Le langage de ces deux interprètes, comédiennes et chanteuses, est celui du temps qui revient en arrière et de la vie qui se répète, des cycles et des pulsations. Elles interprètent à deux voix des polyphonies du temps présent et réveillent des ritournelles oubliées, psalmodient des poèmes appris par cœur, retranscrivent les vies de ces passagers sur Terre, discrets occupants de la mémoire. Et font vibrer les membranes de cette mémoire conductrice.

En proposant cette visite inopinée de la mémoire dont on explore les organes et ausculte les murs, dont on construit et déconstruit les strates, Palpite offre une variation ludique et vivante autour de la mémoire et convie publics jeune et ancien à la même table.

 

Sur une idée originale de Juliette Plihon
Conception et interprétation : Christine Moreau et Juliette Plihon
Mise en scène : Elena Bosco
Scénographie : Claire Tavernier
Création sonore : Christine Moreau
Création lumières : Caroline Nguyen
Costumes : Marleen Rocher



Une production de La Compagnie La Balbutie
Avec le soutien du Ministère de la Culture – DRAC Ile-de-France, de la Région Ile-de-France, du Conseil Départemental de Seine-et-Marne et du Conseil Départemental du Val d’Oise
Co-productions : DSN-Dieppe Scène Nationale (76), La Barbacane à Beynes, scène conventionnée pour la musique (78), le Théâtre de Vanves (92), la Ville de Palaiseau / Théâtre de La Passerelle (91), l’Entre-Deux, Scène de Lésigny (77).
Accueil en résidence de création : le Théâtre de Cuisine à Marseille (13), le Centre Culturel Houdremont à La Courneuve (93), l’Espace Germinal, scènes de l’est valdoisien (95), MJC Jacques Tati à Orsay (91), le Théâtre Le Hublot à Colombes (92).