Vox

Le mot sur le bout de la langue

Spectacle musical
Pour chanteuse buccaliste et créateur sonore

A partir de 9 mois

Création Janvier 2018
Photos du spectacle

Au commencement était le Verbe, nous dit-on…
Le mot avant la chose et les sons avant le mot.
Les sons, les balbutiements, les babillages, les hésitations du son qui se cherche, se forme, éclot et éclate avant même d’avoir une signification.
Qu’à cela ne tienne…

Sur l’espace de jeu autour duquel est installé le public, se trouve une enveloppe géante qui se froisse, se plie, bruisse et craque.  Comme un souffle avant qu’il ne devienne parole, comme un son plastique que le créateur sonore s’apprête à modeler. De cette enveloppe surgit la chanteuse-comédienne qui écoute et découvre sa voix, chuchote, gémit, psalmodie, vocalise et crie. Une voix qui vit, frémit et veut sortir. Accoucher de ce mot qui n’en est pas encore un, de ce langage qui en est encore à ses prémices.

L’espace de jeu est jonché de globes suspendus, de vases posés, dont chacun est le laboratoire d’expérimentations vocales, créant une alchimie de consonnes et de voyelles, de sons et de sens mêlés. La chanteuse-comédienne joue avec ces bocaux, y plonge un visage, une main, elle y capture les voix qui l’habitent et qui l’entourent. Elle court après le mot sur le bout de sa langue, le son au bout de sa corde. Son corps se métamorphose et épouse les formes des sons que son partenaire musicien module.

L’espace devient un écrin sonore dans lequel les deux interprètes dialoguent en proximité avec les jeunes spectateurs. Le créateur sonore transforme et spatialise les sons en direct, comme un démiurge en prise avec ses créatures, avec les voix qui veulent s’incarner. De la scénographie (globes, costumes, lampe, coussins) surgissent des sons en écho, tout l’espace se met à parler et à dialoguer.

Le théâtre vocal contemporain n’a cessé d’explorer la voix comme matière première, plastique, expressive au-delà même des mots. Georges Aperghis, Luciano Berio, John Cage entre autres ont beaucoup questionné et composé autour de cette expressivité propre à la voix et qui fait ici écho aux explorations du jeune enfant qui découvre le langage, son langage.

Dans « Vox, le mot sur le bout de la langue », les deux interprètes créent un dialogue vocal incessant entre les voix entendues et les voix inventées, entre les sons qui nous traversent et le langage en train de se modeler. De ces extraits de répertoire, de ces modulations sonores qui jaillissent au fil de la pièce se crée ainsi un langage musical partagé et expressif, créatif et libérateur.

 
Conception et interprétation :
Juliette Plihon (voix et jeu) et Nicolas Perrin (live électronique)
Mise en scène : Camille Roux
Costumes, accessoires : Marleen Rocher
Lumières, construction scénographie : Stéphane Bottard

 

Teaser de présentation de “Vox”,  proposé aux Instantanés d’Arcadi le 30 mai 2017 :
Retrouvez les images de nos résidences d’immersion dans les crèches Opaline de Goussainville et Pierrot & Colombine à Villiers-le-Bel (95) :
 

 

Une production de la Compagnie La Balbutie
En Coproduction  avec le Réseau Courte Echelle : 1.9.3. Soleil! (93), la Ville de Gennevilliers (92), la Ville de Rosny- sous-Bois (93), la Ville de Clichy-sous-Bois (93), la Ville des Lilas (93), la Ville de Saint-Denis (93), le Festival Théâtral du Val d’Oise (95), la Ville d’Arcueil (94-en cours), la Compagnie Acta (95), le Théâtre Paris-Villette (75), le Département de la Seine-Saint-Denis (93), la DRAC Ile-de-France (en cours).

Avec le soutien d’Arcadi et de la Drac Ile-de-France dans le cadre des Projets de TerritoireArcadi-logo-officiel-10cm

Projet soutenu par la Compagnie ACTA – artistes associés Agnès Desfosses et Laurent Dupont, la Ville de Goussainville (95), la Maison du Développement Culturel à Gennevilliers (92), La Courée à Collégien (77), le Théâtre de Vanves (92) et sélectionné par Attention travaux /Collectif Culture Essonne.